Les rollers : une autre façon de se déplacer en ville

10526_1259725250590_7640883_n (1)

Même si la marche à pied reste une très bonne façon de se déplacer, elle reste la moins rapide et la plus fatiguante.

La roue, formidable invention de l’Homme, permet un déplacement efficace et rapide : on la retrouve sur les vélos, sur la plupart des transports en commun, sur les trottinettes, sur les skateboards, etc.

Et si on rajoutait des roues à la marche à pied ?

Le roller, bien que difficile à maîtriser au début, est un véritable moyen de transport et permet de se déplacer à une vitesse à peu près équivalente à celle d’un vélo sur des distances plus courtes.

Ils suffiront à beaucoup de vos trajets urbains de moins de 6 ou 7km et peuvent même vous déplacer jusqu’à une dizaine de kilomètres pour les plus chevronnés.

L’avantage majeur du roller reste qu’ils permettent d’être emportés avec soi sans avoir à laisser un véhicule stationné dans la rue : parfait pour prendre le train par exemple, mais également parfait pour prendre le tram ou le bus sans les enlever (attention : non autorisé dans les couloirs du métro à Paris …)

Ils permettent également de garder les mains libres et donc de transporter des objets ou des sacs, voire un chariot adapté ou une poussette adaptée.

Malheureusement, le roller n’est aujourd’hui pas considéré comme un moyen de transport par les autorités mais comme un loisir et doit donc être pratiqué … sur le trottoir. La cohabitation est donc parfois difficile avec les piétons et la vitesse s’en retrouve fortement réduite.

Vous pouvez toujours utiliser les pistes cyclables si votre vitesse permet de ne pas gêner les vélos, tout en sachant que légalement, vous n’y êtes pas autorisé. Dans la pratique, les autorités le tolère mais j’ai déjà vu les forces de l’ordre demander à remonter sur le trottoir.

Pendant ce temps, les piétons vous invitent à aller sur la route car beaucoup pensent que les rollers n’ont pas le droit d’être sur les trottoirs au même titre que les vélos.

Les mentalités évolueront peut-être lorsque la mobilité sera reconsidérée de façon globale, non de façon spécifique au roller qui reste relativement marginal en tant que moyen de transport (à tort selon moi), mais dans un ensemble des mobilités actives comprenant entre autre le patin à roulette.

Envie d’essayer mais peur de ne pas savoir faire ? Beaucoup de clubs donnent des cours en ville pour bien moins cher que le permis de conduire, sauf que vous serez seuls juges de votre capacité à les utiliser en ville 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s