Exemple type d’un aménagement cycliste mal pensé

793910_391343990959143_1501068746_o

J’ai rencontré cet aménagement entre Basse-Goulaine et Saint-Sébastien-sur-Loire, en Loire-Atlantique : « grâce » à lui, j’ai attendu pratiquement 10 min derrière une file de voiture pour commencer à avancer.

Essayons d’analyser cet aménagement et la façon dont il a été pensé :

Le but ici est de réduire la vitesse du trafic automobile tout en permettant aux vélos de ne pas être gênés par l’obstacle en passant sur le côté par un petit passage : on appelle cela un by-pass cycliste. Il ne s’agit pas d’une piste cyclable, mais bien d’un petit passage aménagé sur le côté de l’obstacle pour ne pas avoir à passer au milieu de la route.

Pourtant, pris dans un embouteillage à ce niveau, les vélos sont obligés d’attendre derrière la file de voiture sans pouvoir avancer.

Explication : Sans bande cyclable avant pour arriver au by-pass cycliste (2), les vélos se retrouvent bloqués derrière la file de voitures qui attendent que les voitures prioritaires d’en face (1) aient fini de passer.

Pour les gens qui ne font pas de vélo, le problème pourtant simple et évident ne saute pas aux yeux et le problème est bien là : les gens qui créent ces aménagements ne font pas de vélo, et ne se rendent pas compte des absurdités de certains aménagements.

Il aurait sûrement été préférable (même pour les automobilistes qui préfèrent sans doute être ralentis qu’être bloqués), par exemple, de supprimer la séparation centrale que l’on voit plus loin sur la route, de profiter de l’espace gagné pour créer deux bandes cyclables de chaque côté et de mettre des ralentisseurs pour réduire la vitesse, bien plus efficaces que ce genre de chicane qui n’arrête personne lorsque le trafic est peu dense.

Une fois de plus, l’intention est louable, mais le résultat plus que discutable. Dommage !

Publicités

5 réflexions sur “Exemple type d’un aménagement cycliste mal pensé

  1. Tu pensais à des bandes cyclables et non des pistes comme tu l’as écris ?
    Vu la taille de la voirie, je ne suis pas sûr que cette solution soit envisageable :/ (il y a des largeurs réglementaires pour les BC et les voies de circulation).
    En milieu urbain comme celui-ci, j’aurai préconisé Z30 + coussins berlinois réguliers + éventuellement un « pavage » qui secoue un peu et incite à rouler cool entre chaque coussin berlinois 🙂

  2. Effectivement, bande cyclable est le terme approprié dans le code de la route, au temps pour moi, je vais corriger 😉

    Pour le pavage, je pense que ça serait tout autant désagréable pour les vélos et inroulable pour les transports tels que le roller, je pense qu’il vaut mieux le réserver aux zones piétonnes.

    En ce qui concerne la taille des bandes cyclables, c’est sûrement vrai, charge aux professionnels en la matière de savoir ce qui est réalisable ou non par rapport aux lois et obligations du terrain en fonction des différentes solutions intéressantes.

    Le remplacement des chicanes par des ralentisseurs (coussins berlinois ou dos-d’âne) me semble en tout cas une première idée plus efficace que celle qui a été retenue.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s