Les espaces partagés

shared-soace_Schild_side

Ah, ces fameux espaces « partagés », ceux où l’on est censé tous cohabiter ensemble gentiment…

L’espace partagé, c’est du stress pour tout le monde : le piéton ne se sent pas en sécurité car un véhicule motorisé peut débouler à tout instant, le conducteur se sent stressé car il ne parvient pas à avancer au milieu des autres usagers.

L’espace partagé, c’est accueillir à bras ouverts les automobiles dans les villes en expliquant aux gens que les piétons peuvent vivre au milieu des voitures et que ce n’est pas gênant.

CAGXXQ000_MD_Zone 20 Vence

Pourtant la plupart des nuisances dûes à la voiture sont toujours présentes avec ce système :

– Le bruit : une voiture au ralenti peut être très bruyante, surtout quand Le bruit reste plus longtemps sur place au lieu de passer rapidement, il n’y a rien de plus agaçant que de devoir stopper une conversation quand une voiture de livraison cherche à se frayer un chemin sur un plateau piétonnier.
– L’odeur : une voiture qui roule lentement ne sent pas meilleur et reste plus longtemps sous notre nez
– La place : ces voitures, il faut bien qu’elles avancent si on leur indique que l’espace est aussi pour elles, donc il faut constamment laisser la place aux automobilistes qui, bien souvent, redeviennent les maîtres puisque ce sont eux qui ont la carrosserie.

Disons que lorsque les voitures électriques auront supprimé les deux premiers inconvénients, pourquoi pas, mais il reste le 3ème.

Le jour où tous les automobilistes respecteront réellement ces espaces partagés en roulant à allure très lente dans leur voiture électrique, pourquoi pas.

Mais dans ce cas, autant utliser un autre moyen de transport, non ? 🙂

Publicités

2 réflexions sur “Les espaces partagés

  1. Je plussoie totalement.

    Cf. mes commentaires précédents sur la totale asymétrie auto/cyclo ou piéton.
    La toute fin de ton 3eme point résume parfaitement tout : « ce sont eux qui ont la carrosserie »
    Entre l’auto et les autres, la carrosserie déséquilibre la perception (réduite) de l’autre, elle déséquilibre le risque (dedans/dehors), le danger et l’impact (métal vs. chair, 1000 kg vs 80 kg, 50000 Watts vs 250 W).

    Pour rétablir l’équilibre, il faut retirer la carrosserie : surprise, c’est un un vélo ! (ou un VAE)

    Je suis d’accord, la voiture n’est pas adaptée à la ville.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s