Choix du lieu d’habitation

J’entends souvent dire : « tu n’as pas de voiture car tu habites en ville, à la campagne tu ne pourrais pas vivre comme ça. »

C’est vrai et c’est faux.

C’est faux car cela dépend de quelle campagne on parle.

Si on parle de la campagne où le moindre service est à plus de 20 km, alors oui, cela me paraît compliqué sans voiture.

Si on parle de la campagne avec son petit centre ville pour les services de proximité minimum, alors c’est parfaitement vivable sans voiture : je l’ai fait, il m’a juste fallu faire plus de 20 km à vélo pour trouver la gare la plus proche quand je voulais aller ailleurs. Je ne dirais pas que c’est le lieu le plus agréable pour vivre sans voiture, mais c’est faisable …

326972501_1ace0f865a_o

C’est vrai car l’endroit le plus agréable pour vivre sans voiture, c’est la ville ou sa proximité. Tous les services y sont à proximité, et la voiture est totalement inutile voire même inadaptée dans ce genre d’endroits (bouchons, difficulté de se garer, prix du déplacement, etc.).

Je n’habite pas en ville par hasard. Je suis loin du domicile parental, donc mon lieu d’habitation a été choisi.

Le choix a été simple : je ne réfléchis pas comme quelqu’un qui a toujours utilisé une voiture mais comme quelqu’un qui sait qu’il aura besoin de services à proximité, je chercherai donc toujours un logement proche des services dont j’ai besoin.

Je n’habite donc jamais à plus de 10 km du centre d’une grande ville, ce qui laisse quand même un cercle appréciable dans le choix des habitations, du petit studio de centre-ville à la maison individuelle en proche banlieue.

Ainsi, mon premier logement, à l’époque où nous n’avions pas d’enfant, était un appartement en plein centre ville, aujourd’hui, nous avons une maison en proche banlieue, avec un grand centre-ville à 10/15 min à vélo et les services de proximité (crèche, écoles) à portée de marche à pied (avantage des villes de proche banlieue, tous les services enfance sont proches).

Les prix ne m’ont jamais semblés démesurés (mis à part le fait que l’immobilier soit cher, mais ça, c’est partout). Ils doivent sembler démesurés à la plupart des automobilistes car ils comptent un budget transport conséquant, et doivent entretenir le véritable gouffre financier qu’est leur chère automobile.

Pas d’assurance, pas de carburant, pas de frais de réparation, pas d’achat à crédit pour mon moyen de transport, je vous laisse imaginer les sommes épargnées réinvesties dans mon logement.

Tout se fait donc naturellement, et l’idée d’avoir une voiture ne me vient toujours pas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s