La place du vélo dans la rue

pictoroutier_r6

Je n’ai pas de voiture, mais bien entendu, je me déplace.

J’utilise plusieurs moyens de déplacements comme la marche à pied, le roller, les transports en commun, mais mon principal moyen de transport reste le vélo.

J’ai eu un bref échange sur un forum de sport dans lequel le vélo est très présent, mais duquel les pratiquants sont très peu enclins à utiliser un vélo pour leurs déplacements quotidiens.

Mon post donnait ceci :

Moi qui me déplace à 100 % à vélo tout le temps, je vis tous les jours les crasses des automobilistes.

Je ne conduis pas, mais quand je suis passager d’une voiture, j’observe le comportement du conducteur qui souvent ne fait pas du tout de vélo et je me rends compte qu’il se sent gêné car il ne peut pas maintenir son allure et qu’il fait tout pour le doubler machinalement, peu importe les droits du cycliste sur la route, peu importe les règles de dépassement : le cycliste est un élément qui se déplace lentement sur sa voie et qui le gêne pour maintenir son allure, c’est une gêne à éjecter.

Du coup, j’ai pris certaines habitudes pour imposer ces règles aux automobilistes  ça les fait râler mais je suis en sécurité : par exemple, quand j’arrive sur un rond point, hors de question que je me laisse doubler par une voiture qui arrive derrière, dans un rond point on va tous à la même allure, quelque soit le moyen de transport, donc je me place en plein milieu de la route dès l’approche du rond point et pendant sa traversée également, etc.

Plusieurs petits gestes qui assurent ma sécurité qu’on ne m’a jamais reproché jusqu’à présent (sauf un mec qui a grimpé sur le trottoir une fois pour me dépasser, mais là, s’il avait pu m’écraser il l’aurait fait …).

Eh bien sûr, je respecte le code de la route et ultra vigilance à tous les instants  Cool

La réponse d’un des membres, très intéressante, donnait ceci :

Retravaillé, en changeant d’angle, çà donne çà:

Moi qui me déplace à 100 % en véhicule motorisé tout le temps, je vis tous les jours les prises de risques des cyclistes.

Je ne fais pas de vélo, mais quand je suis sur la route, j’observe le comportement des cyclistes qui souvent ne calculent pas les voitures et je me rends compte qu’ils se sentent gênés car il ne peuvent pas maintenir leur allure et qu’il font tout pour éviter de ralentir, machinalement, peu importe les droits des autres usagers sur la route, peu importe les règles de positionnement sur la chaussée : l’automobiliste est un élément qui se déplace à son rythme sur sa voie et qui les gêne pour maintenir leur allure, c’est une gêne à éviter.

Du coup, j’ai pris certaines habitudes pour imposer ces règles aux cyclistes ça les fait râler mais c’est pour leur bien : par exemple, quand j’arrive sur peloton, hors de question que je me laisse bloquer par des cyclistes roulant en paquet, donc je klaxonne, signalant ma présence, et leur demandant de se positionner au mieux des intérêts des uns et des autres, puis je les double en respectant les distances de sécurité.

Plusieurs petits gestes qui assurent leur sécurité qu’on me reproche systématiquement (à grand renfort de doigts d’honneur et autres joyeusetés…).

Eh bien sûr, je respecte le code de la route et ultra vigilance à tous les instants  Cool

Bien vu !
Une petite réponse de ma part pour finir :

Je parlais en ville pour ma part, si les automobilistes ne sont pas contents, ils peuvent essayer un autre moyen de transport, rien ne les oblige à utiliser un moyen de transport inadapté à ce milieu et dangereux pour tous les autres usagers (cyclistes, piétons, 2 roues motorisés, mais également autres automobilistes).

Car nous y voilà : je n’ai jamais conduit de voiture en ville, simplement car je pense que ce moyen de transport y est inadapté : déplacement payant alors qu’il est gratuit à vélo ou à pied, trajets très longs souvent bien plus rapides à vélo, rues trop étroites pour des gros engins tels que les automobiles, transport dangereux pour les autres, bruit imposé aux autres, etc.

Je ne parle pas ici d’écologie et je souhaite bien faire la distinction entre la non utilisation de la voiture et l’idéalisme écologique : j’essaie de faire attention et de faire le maximum de gestes éco-citoyens quand j’y pense et quand je peux, mais je ne pense pas être plus écolo que la moyenne des français, il m’arrive même de gaspiller de l’énergie inutilement pour optimiser un résultat souhaité, et je consomme plutôt beaucoup de façon générale.

Mais je pense que la voiture est parfaitement inadaptée au milieu urbain, et comme j’ai toujours vécu en ville, je n’ai jamais eu la volonté d’acquérir une voiture : je n’utilise donc pas de voiture tout court, même pour sortir de la ville !

Publicités

5 réflexions sur “La place du vélo dans la rue

  1. La réponse de l’automobiliste est bien sentie, mais il y a un détail choquant et faux : un cycliste qui ne calcule pas les voitures est un cycliste mort !

    Les cyclistes sont souvent assez peu regardants des règles de la route faites pour les autos, mais leurs prises de risques, faut-il le rappeler, sont faites à leurs propres dépends, alors que la prise de risque d’un automobiliste est faite encore aux dépends du cycliste (ou piéton). Cette asymétrie du risque explique et, je pense, légitime, un asymétrie de comportement !

    La réponse « symétrique » de l’automobiliste n’est donc pas légitime.

    • Je suis d’accord dans l’ensemble même si je pense que le cycliste engage malgré tout sa responsabilité sur les conséquences psychologiques que peut avoir un accident grave sur l’automobiliste.
      Mais cela arriverait très peu souvent si toutes les voitures croisées n’étaient que des transports utilisés par réelle nécessité et non par défaut.

  2. Anecdote : j’ai eu le même échange sur la route en mode « physique » et non verbal.

    Une voiture m’a dépassé trop près et j’ai signifié ma mise en danger et ma désapprobation par un coup de pied sur la carrosserie (plutôt une caresse puisqu’elle dépassait). Symétriquement, l’automobiliste m’a signifié sa désapprobation par une queue de poisson et une ouverture de portière dans ma tronche. Ce n’a pas été une caresse à ma carrosserie vu que ça m’a arrêté net.

    Nous en sommes venus aux poings. Mal embarqué, j’ai trouvé une issue pour m’échapper, et j’ai gagné la course-poursuite voiture contre vélo… heureusement, car c’était vital à ce stade de l’échange de nos points de vues.

    Conclusion : Il n’y a pas de symétrie de perception, de risque, de danger, d’armement, d’impact… pourquoi se considérer à égalité sur la route dans de telles conditions ?

    • Je pense que de façon générale, la conduite d’une voiture augmente l’agressivité des gens, surtout qu’un obstacle survenant sur la route vient sortir le conducteur de sa bulle…
      C’est en ça que je pense que ce type de véhicule n’est pas adapté au milieu urbain : se déplacer dans une bulle au milieu des gens (passants, enfants qui jouent, animaux de compagnie, bref la vie en ville) ne me semble pas idéal et en ce sens, privilégier les moyens de transport laissant un accès direct au monde qui nous entoure me semble plus humain et plus approprié.

  3. J’explique ma frayeur, Je suis cycliste et j’utilise ce moyen de transport à 90% sur les trajets aussi bien domicile/travail que sur les trajets du quotidien. je roule sur une route à double sens de circulation séparé par une ligne continu je me rapproche du carrefour à sens giratoire je suis cycliste je sert donc ma droite et je souhaite prendre la deuxieme sortie et la un co* me dépasse avec sa 207 par la gauche et on s’engage tout les deux sur le rond point et ce co* prend la premiere sortie et me fait une queue de poisson heureusement que je suis prudent et que je regarde toujours le comportement des personnes et verifie mes angles morts du coup je pensait qu il allait comme moi a la deuxieme sorti comme il s’insère sur la file de gauche et que la plupart des gens coupe le rond point au lieu de rester à droite pour prendre la deuxieme sortie du coup je l’ai vu tourner sur moi d’un coup jai du tourner a droite avec lui pour l’esquiver freiner prendre le passage pieton et me remettre sur le rond point pour le reprendre jai bien faillu me faire buter qui est en tort car moi quand il ma doubler j’ai accelerer expres et il n’as pas ralentit ??? en regle générale à l’approche d’une intersection il aurait du attendre une situation plus favorable pour me depasser car on ne regrettera jamais d’avoir perdu 5 secondes et eviter un accident mais on regrettera toujours de pas avoir patientez 5 secondes et d’avoir chouter un cycliste alors à tout ceux qui conduisent prenez bien vos rond point BORDEL !!!!!
    J’AI BIEN FAILLI LAISSER MA PEAU CE SOIR A CAUSE DE CONNARD QUI CROIENT QUE LA ROUTE LEUR APPARTIENT ET QUE LES CYCLISTES CEST SUR LE TROTTOIR !!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s